Une clé simple pour que vos croyances limitantes ne vous limitent plus

Nos pensées limitantes sont les barreaux de la prison que devient notre vie. Nous avons les moyens de mettre un terme à cette situation, de scier ces barreaux et de les remplacer par des ponts qui nous autorisent à accéder à tous nos rêves qui nous tendent les bras.

More...

Vous vous sentez à l’étroit, contraint de réagir aux sollicitations constantes de votre environnement, ce qui vous épuise et vous donne l’impression que vous passez à côté de quelque chose, que vous êtes empêché de faire ce que vous voulez puisque vous consacrez votre temps à faire ce qu’on attend de vous. C’est en effet ce que vous avez appris: faire certaines choses, les faire d’une certaine manière, dans un but précis, pour satisfaire certaines personnes. Mais tout ceci n’a pas été décidé par vous, vous vous soumettez à ces valeurs, à ces attentes extérieures. Pourtant vous entendez cette petite voix intérieure qui vous appelle à autre chose, mais à laquelle vous n’avez pas encore donné la place qu’elle mérite.

Ressentir le conflit entre ces «obligations» dictées par votre environnement et les petits «élans» que vous ressentez à l’intérieur de vous est la manifestation que vous êtes capable de vous mettre à l’écoute de votre petite voix. Je vous offre ici la clé qui vous permet de donner la place que mérite cette petite voix qu’est votre intuition, votre meilleur allié et votre meilleur guide pour vous encourager à écouter votre nature profonde, votre authenticité et laisser s’en aller vos croyances limitantes qui vous imposent des valeurs qui ne sont pas les vôtres et qui sont les freins qui vous empêchent d’incarner la personne que vous êtes depuis toujours, mais que vous n’avez pas encore accueillie dans votre vie.

Votre mission de vie

Si mon titre dit «en redevenant vous-même», c’est que j’évite d’utiliser l’expression «la meilleure version de vous même», car vous n’existez qu’en une seule et unique version de vous! Votre âme s’est choisie une mission avant de s’incarner, il n’existe qu’un exemplaire de vous qui s’efforce de mener à bien cette mission. Sauf qu’au moment de s’incarner, justement, le contrat signé stipule qu’aucune trace du contenu de cette mission n’est sauvegardée, nous naissons donc et vivons notre vie sans souvenir apparent du contenu de cette mission. Apparent seulement parce qu’en fait nous possédons tous le moyen de contacter notre âme pour lui demander un coup de main, nous rappeler justement quelle mission nous nous étions fixés et également pour nous aider à y arriver le mieux possible. Ce moyen de contacter notre âme, c’est notre intuition!

Votre intuition

C’est comme si nous avions une ligne d’accès direct à cette âme, ce moi supérieur que nous pouvons solliciter en tout temps pour vérifier que le chemin que nous suivons est le bon, pour lui demander un conseil, une précision, un coup de main à propos d’un choix qui se présente, d'une question que nous nous posons, d'une piste que nous cherchons. Quel outil extraordinaire, n’est-ce pas? Ce serait dommage de s’en priver!

La clé

Mais quelle est donc finalement cette clé qui vous permettra de démarrer votre collaboration avec votre si précieuse intuition? Elle est toute simple et je la dois à Lulumineuse (lulumineuse.com) à qui j’exprime toute ma gratitude pour ses enseignements: cette clé consiste à faire la distinction entre les idées et les pensées.

Vos croyances limitantes résident dans le royaume de vos pensées: tout ce qui est appris, ce qui est dit durant l’enfance, les enseignements et les conseils des parents, famille, école, maîtresse, curé, télé, radio, journaux, publicité, politique, collègues, clubs, relations, formations et j’en passe. Vos pensées jonglent avec toutes ces informations, ces valeurs, ces connaissances et les analysent, pèsent les avantages et les inconvénients, le pour et le contre pour arriver à la conclusion prétendument la meilleure.


De l’autre côté il y a les idées: ce sont justement les informations qui vous sont envoyées directement par votre âme par le bais de l’intuition. Sans réfléchir, sans soupeser, sans prévoir, rien, tac, elles sont là! L’idée que vous avez vous est transmise par la partie supérieure de vous-même qui a accès à LA connaissance, qui sait ce qui est le mieux pour vous, à cet instant.


Lorsque vous pensez, vous faites travailler vos méninges en cherchant une solution, par contre vous avez une idée, elle est là, sans que vous n’ayez eu à jongler avec le contenu de votre cerveau…

Vous savez donc maintenant en quoi consiste cette clé qui vous permet d’incarner qui vous êtes de manière authentique, de suivre le chemin qui est votre mission de vie. Mais comment donc procéder? En vous écoutant, tout simplement: soyez attentif, observez l’origine de ce qui vous parvient: des tergiversations de votre cerveau ou d’une réception directe et imprévue? Evidemment privilégiez vos idées plutôt que les pensées.

Mais comment?

Un exemple pour illustrer mon propos*: en lisant l’invitation à cet événement inter-blogueur de Tom et Armande, tac, d'un coup, j’ai l’idée d’y participer et d’écrire un article en partageant cette distinction fondamentale à faire entre les pensées et les idées qui a été pour moi un déclic majeur. Je ne me suis pas ensuite laissée envahir par mes pensées qui auraient pu être:


"Oui, ce serait bien d’y participer, mais est-ce que cette clé
vaut vraiment la peina d’être partagée?"

"A quel titre suis-je compétente pour transmettre ce que je pense?"

"Bah, je ne vais pas écrire un article sur l’intuition alors que la plupart des lecteurs
du blog de Tom et Armande ne sont probablement pas du tout intéressés par l’intuition…"

"Je vais passer pour une illuminée et une tarée auprès des lecteurs
qui sont sûrement très cartésiens et pas du tout branchés spiritualité…"


Voilà quatre pensées et autant de croyances limitantes parmi une infinité d’autres qui s’élaborent à la vitesse grand V sitôt qu’une idée nous parvient et qui tentent de s'imposer.

Le constat est double: premièrement si j’avais laissé mes pensées prendre le pas sur mon idée, vous ne liriez pas ces lignes et je ne ressentirais pas la satisfaction de les avoir écrites, d’avoir contribué à aider ne serait-ce qu'une seule personne parmi vous et d’avoir été ainsi au service de ma mission de vie, de la mission de mon âme.

Deuxièmement, ces pensées que j’ai choisi de ne pas prendre en considération ne sont en fait qu’un amas de croyances limitantes qui m’auraient toutes empêchée de faire ce qui me plaît et elles m’auraient maintenue dans un état d’insatisfaction et d’inaction.

Dernière précision: une idée n’est qu’une piste, une indication qui demande à être réalisée! Une idée sans concrétisation est simplement du gaspillage… Ne pas passer à l’action pour la matérialiser, c’est jeter par la fenêtre l’abondance que la vie nous offre!

Alors écoutez-vous, privilégiez vos idées face à vos pensées et agissez sans tarder pour les concrétiser en redevenant la personne authentique que vous avez peut-être un peu perdu de vue...

Utilisez-vous d'autres outils pour ne pas laisser vos croyances limitantes vous stopper? Si ils vous sont utiles, ils le seront pour d'autres, alors merci de les partager dans les commentaires!

Avec toute ma bienveillance,

Viviane

* Cet article a été écrit dans le cadre d'un événement inter-blogueur organisé par Tom et Armande du site richement nourri positif-et-proactif.com que je vous invite à visiter! Vous y trouverez une tonne de stratégies et de conseils...


Viviane Kuhn

Guérisseuse, médium Channeling et Soins de guérison Corps&Ame

Cliquez ici pour laisser un commentaire