Je suis un cactus, pas un sapin!

decision-action.online connecté debout confiance relié à son moi

 

Vous arrive-t-il de vous sentir perdu, isolé, vidé? Reconnectez-vous avec votre âme de cactus!

Récemment j’ai eu la chance de participer à trois jours de formation durant lesquels des intervenants extraordinaires ont partagé leur expérience, leur savoir, leurs conseils. J’ai volontairement choisi de me prêter au jeu, de plonger dans ces enseignements, de n’en rater aucune miette, de m’imprégner de l’énergie des participants (près de mille!), dans le but de profiter comme une éponge de tous ces élans qui m’entouraient.

Ces trois jours ont été très riches, ils m’ont beaucoup appris sur le choix des objectifs que l’on se fixe, les stratégies à mettre en place pour les atteindre, l’importance de la persévérance, des actes – mêmes s’ils ne sont pas parfaits – et j’en passe. Je suis rentrée chez moi bosstée à fond, prête à affronter tous les défis qui se présentent à moi, déterminée à déplacer des montagnes.

Et puis… plus rien. Pendant plusieurs jours j’ai bien senti en moi cette énergie qui bouillonnait, qui cherchait son chemin, une porte de sortie qui permettrait à cette tension de baisser. Et les jours passent, et toujours rien, je n’arrive pas à trouver à quoi employer cette énergie qui ne trouve pas sa place dans la matérialisation. Tout se bouscule dans ma tête, une espèce d’anarchie, des relents de tout ce que j’ai ingurgité pendant ces trois jours, qui ne peut être digéré. Quelques jours encore, jusqu’à ce que je décide de tout arrêter: STOP, je suis perdue, je dois retrouver ma route. 

Et enfin je lâche tout, je fais table rase de tout ce que j’avais gardé dans ma tête et que je considérais comme un carburant qui allait me permettre d’aller plus loin, plus vite. Et je comprends ce qui se passe: je suis un cactus, pas un sapin!

Je m’explique: pendant ces trois jours, j’ai été un sapin, j’ai étiré mes branches vers les autres, enseignants, participants, pour essayer de « pomper » toute l’énergie que je pouvais pour me permettre d’avancer dans mon projet. Ils voulaient bien partager ce qui leur avait permis de réussir, alors ce serait bête de ne pas stocker tout ça! C’est comme si j’avais pu me rendre avec ma voiture à une multitude de pompes à essence pour me servir de carburants différents pour remplir mon réservoir et quelques jerricans de réserve. 

Et bien vous savez quoi? J’ai cassé mon moteur! Ces carburants n’étaient pas ceux qui lui convenaient. Et le pire? Je ne savais plus lequel était le bon…

Et c’est ici qu’intervient le cactus en me rappelant l’essentiel: je dois être reliée à ma verticalité, alignée à MES aspirations profondes, MES valeurs, la mission que je ME suis fixée. Comme le cactus, je suis connectée de façon verticale à l’univers qui me met sur la bonne voie lorsque je suis en lien avec lui, tout en étant bien ancrée dans la matérialité, qui me permet de manifester mes projets. Comme le cactus et ses « branches », je reste verticale, mes « antennes » connectées, pour pouvoir à nouveau accueillir la fluidité. 

Evidemment les épisodes en mode sapin ne sont pas à proscrire (restons au courant de ce qui se passe autour de nous!), mais en aucun cas le cactus ne doit céder sa place au sapin, car le moteur de notre vie, notre mission, ne peut pas être nourri par le carburant de quelqu’un d’autre, mais seulement par le plus pur qui soit, celui qui nous est livré directement par notre intuition et les idées qui NOUS sont destinées.

Le partage de votre expérience est vraiment le bienvenu, alors utilisez l’espace mis à disposition dans les commentaires!

Avec toute ma bienveillance,

Viviane

 


 

 

Viviane Kuhn

Guérisseuse, médium Channeling et Soins de guérison Corps&Ame

Cliquez ici pour laisser un commentaire